FOODY SAVIOR, UNE NOUVELLE APPLICATION QUÉBÉCOISE POUR RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Montréal, le 25 octobre 2021 – Selon Recyc-Québec, 11,2 millions de tonnes de résidus évitables, soit des aliments qui auraient pu être mangés, sont gaspillés au Canada chaque année. Cela représente suffisamment de nourriture pour alimenter toutes les personnes habitant au Canada pendant près de cinq mois. Touché par cet enjeu et souhaitant contribuer au mouvement Zéro Déchet, Foody Savior lance son application destinée aux commerces d’alimentation et aux restaurants, ainsi qu’à leurs clients. 

Un processus simple et efficace pour les commerçants

Foody Savior a été développée au Québec par les Montréalais Mohand Rabhi et Félix Gouhier, respectivement fils de restaurateur et chef pâtissier. L’application communautaire permet aux commerçants de réduire leur inventaire de produits invendus devant être jetés à la fin de la journée. En offrant ces produits au tiers du prix aux utilisateurs de la plateforme, ils réduisent ainsi le gaspillage tout en augmentant leur rentabilité. Les commerçants peuvent s’inscrire sur le site Internet de Foody Savior puis automatiser la mise en ligne de leurs paniers de surplus pour la journée ou la semaine. Ils peuvent ensuite en ajouter ou en retirer au besoin, selon la demande. Pour faciliter le processus, aucune description ou photo des produits n’est nécessaire. 

« Le temps des commerçants est précieux et nous voulons vraiment leur simplifier la tâche en leur présentant une application permettant d’offrir, en quelques clics, les produits à risque d’être gaspillés, a expliqué Mohand Rabhi, président et fondateur de l’application Foody Savior. Les commerçants, surtout les plus petits, n’ont pas le temps de se lancer dans la description et la prise de photos de leurs produits. »  

L’application est simple à utiliser et offre une solution alternative aux commerçants qui, au lieu de jeter des produits toujours comestibles, peuvent plutôt les vendre à moindre prix. Par la même occasion, les consommateurs peuvent acheter des produits qu’ils aiment déjà ou en découvrir d’autres qu’ils n’ont jamais essayés, le tout à un prix réduit.

« Entrer en partenariat avec Foody Savior nous a permis d’éviter de faire trop de gaspillage alimentaire, a affirmé Aurélia Petiteau, gérante de la boulangerie et pâtisserie Mamie Clafoutis sur la rue Saint-Denis à Montréal. L’application est facile d’utilisation et le ramassage est rapide pour les clients. » 

« Nous sommes très satisfaits de l’expérience, a ajouté Paula Deyoung, propriétaire de la fruiterie Papaye et Mangue, située dans le quartier Hochelaga. L’application Foody Savior est simple d’utilisation et nous a apporté de nouveaux clients. »   

Une application qui était grandement attendue

L’application Foody Savior est maintenant disponible sur Google Play et le sera dans quelques jours sur Apple Store. Cette sortie était grandement attendue en raison du succès prometteur connu durant le projet pilote. En effet, parmi les 120 utilisateurs ayant participé au projet pilote lancé en septembre, un tiers d’entre eux sont retournés chercher des paniers à la suite de leur première expérience. Cela a servi à démontrer la pertinence de l’application avant même qu’elle ne soit lancée officiellement. Une trentaine de commerces sont présentement inscrits et plusieurs autres s’ajoutent chaque semaine. Ils sont principalement situés à Montréal dans les quartiers Plateau-Mont-Royal, Mile-End, Pointe-Saint-Charles, Hochelaga, Villeray, Ahunstic-Cartierville, Côte-Vertu, Verdun et Côte-des-neiges. 

« L’application Foody Savior est arrivée à un moment clé pour diminuer de manière significative le gaspillage alimentaire, a constaté Lucie Castaing, une des premières utilisatrices de Foody Savior. L’application est facile d’utilisation et très intuitive. Elle regroupe nos commerçants préférés et nous permet d’essayer de nouvelles adresses. En plus de pouvoir choisir nos préférences alimentaires, le processus de commande et de récupération de panier est ultra simplifié et se veut accessible à tous. J’ai hâte que l’application se développe partout à travers le Québec et j’espère que cela encouragera d’autres belles initiatives. »

L’entreprise en démarrage Foody Savior, incubée au Centech au cours de l’hiver 2021, a également été reconnue pour son concept innovateur qui répond à un enjeu bien réel.  « Le gaspillage alimentaire est un enjeu important de notre société, a déclaré Richard Chénier, directeur général du Centech. Avec tous les défis liés aux changements climatiques, il nous faut des solutions novatrices pour accélérer les changements de comportements. Foody Savior est pleinement dans cette lignée. »  

Le gaspillage alimentaire se définit généralement par toute nourriture destinée à la consommation humaine qui est perdue ou jetée tout au long de la chaîne alimentaire, que ce soit au champ, pendant le transport, lors de leur transformation, à l’épicerie, dans les restaurants et hôtels ou encore à la maison. Le gaspillage alimentaire touche toutes les catégories d’aliments. Au Canada, ce sont plus particulièrement les légumes, les fruits, les restes de table, le pain et les produits de boulangerie, suivis des produits laitiers et des œufs, qui sont perdus ou gaspillés.

À noter que l’application Foody Savior ne prélève pas sa part des bénéfices lorsque les commerces versent leurs profits à des organismes de bienfaisance et qu’elle remet également 5 % de ces bénéfices sur chaque panier vendu à l’organisme de lutte contre l’insécurité alimentaire La Tablée des Chefs. 

À propos de Foody Savior

Foody Savior est une application québécoise de lutte contre le gaspillage alimentaire lancée à Montréal après avoir été incubée au Centech à l’hiver 2021. La mission de Foody Savior est de permettre aux commerçants de réduire leurs pertes en offrant à leurs clients des produits, sur le point d’être retirés des tablettes, sous forme de panier surprise au tiers du prix. Les utilisateurs de Foody Savior peuvent être notifiés lorsque des paniers surprise sont offerts ou encore en chercher sur l’application en fonction de leurs déplacements. Une trentaine de commerces de Montréal offrent des paniers surprise à l’heure actuelle. Foody Savior bénéficie du soutien de La Tablée des Chefs dont les missions sont complémentaires et l’application s’engage à ne pas prélever sa part des bénéfices lorsque les commerces versent leurs profits à des organismes de bienfaisance.

Contact :

Sarah Cheriet

Conseillère
shcheriet@zonefranche.ca
514-574-5831

Vous pouvez toujours rejoindre notre version beta pour ios en cliquant sur le bouton App Store ci-dessus ou sur ce lien : ici